The Millionaire Makeover (Bachelor Auction, #2) by Naima Simone

The Millionaire Makeover (Bachelor Auction, #2)The Millionaire Makeover by Naima Simone
My rating: 3 of 5 stars

3/5 stars

Niall is a sexy Irish manwhore who just lost his best friend in a car accident and when the little sister of the dit best friend comes to him so they can mourn together they end up going a little too far with the conforting. Full of regret, he sends her home the next morning and goes radio silence for years.

Now, Niall is back in Khloe’s life to help her make her new crush jealous so he can pay attention to her.

In overall, a good cliché story but still a nice (and really quick) read. Enjoyable but not exceptional. If you’re looking for something light with hot sex scenes, a cute couple with an alpha male and sweet heroine then you got it.

View all my reviews

Rendez-vous sur Hellocoton !

Breaking his rules (Alison Packard) – Avis / Review

Breaking His Rules (Feeling the Heat, #4)Breaking His Rules by Alison Packard
My rating: 2 of 5 stars

‘Breaking his rules’ tells the story of Jake, a gym owner and trainer and Melissa, a sweet overweight girl who decided to change her life by being healthy. Jake and her have known each other for almost a year since she first entered his gym and have quickly become friends.

Long story short, when Melissa tells Jake about her cousin making fun of her about her weight and not being able to get herself a hot boyfriend, he offers her to play the part and escort her to the wedding of her so-called cousin, as a friend.

The thing is they’re both attracted to each other way before they start this charade. But they can’t act on their feelings because of Jake’s rules not to date his clients.

Lately, I’m a bit disappointed with my reads. It’s been long since I REALLY felt something while reading and this one is no exception.

I liked Jake and Melissa but didn’t love them. And the story was just okay. I liked the subject of weight-loss and the overweight heroine thing which was cute, different and realistic. But, the story kept going in circles… and it went to a point where I couldn’t care less what happened to the characters. I wanted to read more about the couple together not about each character and their train of thoughts which were the exact same one, the whole book ‘he can’t break his rules but he wants to.’ ‘He can’t break his rules but she wants him to.’ blah blah. I mean, we get it.
But then all of a sudden, and with no warning everything’s okay.

To sum up, it was an okay read but really lacking in so many ways for me.

View all my reviews

Rendez-vous sur Hellocoton !

The Score (Elle Kennedy) – Avis / Review

the-score-laylareads
Je me souviens avoir pré-commandé ce livre vers Octobre-Novembre, juste après avoir lu The Deal et The Mistake. J’étais tellement impatiente de le découvrir, car depuis le tout premier livre de la série, j’ai a-do-ré Dean et j’espérais réellement qu’il aurait droit à son livre. Généralement, quand j’ai si hâte, j’ai peur d’être déçue car j’ai trop d’attentes.

En Décembre, j’ai eu l’immense plaisir de recevoir l’ARC de ce livre (et je remercie une nouvelle fois Elle Kennedy et son éditeur pour ce superbe cadeau !). Sans attendre, je me suis plongée dans ce tome et n’en suis pas ressortie avant de l’avoir fini. Ce livre était tout ce que j’attendais et tellement plus.

La raison pour laquelle j’ai tellement aimé ce tome est qu’il m’a fait ressentir tellement de choses !

Au début j’étais hyper excitée, il y avait tellement de Dean, Dean et toujours plus de Dean, dans toute sa splendeur.

Mais ce qui m’a le plus surprise, ce fut le personnage d’Allie. Je ne pensais pas que j’allais l’aimer, elle avait l’air inintéressante et j’avais peur que son personnage soit un peu indécis et totalement confus au vu de ses mentions dans les précédents tomes de la série. MAIS NON !! Elle était superbe, du début à la fin.

Sérieusement, après trois tomes de cette auteure, je peux affirmer avec certitude qu’Elle Kennedy est devenue une de mes romancières préférées et que lorsque j’ai un de ses livres entre les mains, je suis sûre de ne pas être déçue. Elle a cette petite touche qui fait qu’elle arrive à rendre ses personnages et ses histoires spéciales. Je l’avais dit en parlant de « The Deal » : elle arrive à prendre quelque chose de déjà vu et en fait quelque chose d’exceptionnel. Et je n’ai même pas encore parlé de son superbe style d’écriture. C’est à dire que je sais que lorsque je prends un de ses livres, je ne m’ennuierais pas.

Pour moi, ce qui fait de The Score le meilleur livre de la série jusque-là (et ça veut dire beaucoup car j’ai énormément apprécié les deux premiers), c’est qu’il y a eu beaucoup plus de profondeur dans celui-ci.

Les personnages avaient un background du tonnerre et l’histoire était plus mature que les précédentes. Et quel paradoxe ! Sachant que Dean est censé être le personnage le moins mature…

Pendant ma lecture, je suis passée par tellement de phases : j’ai ri de bon cœur tellement de fois ! L’incident avec la soupe de tomate, Winston…

burst-out-laughing-laylareads-the-score

J’ai vraiment passé un bon moment. Mais ce livre m’a aussi fait verser quelques larmes ! Je n’y aurais jamais pensé… croyez-moi. Pas avec ce genre de livres, et pourtant… J’ai été surprise et ça m’a changé de ce que ce genre de lectures plutôt « légères » me fait ressentir en temps normal.

Je ne le dirais jamais assez. Dean DiLaurentis est parfait. Tellement parfait. Il aurait pu être un personnage cliché et pourtant il ne l’était pas. C’est vraiment ce qui le rend spécial. Et c’est ce que j’aime chez Elle Kennedy, elle ne tombe jamais dans le cliché.

Credit photo : @geltayz

Credit photo : @geltayz

Je pourrais parler de ce livre toute la journée, de toutes les émotions qu’il m’a fait ressentir, de la superbe manière dont il a été écrit, le fait qu’on y retrouve une dose de tout…

En écrivant cette critique et en repensant à l’histoire, je vais changer ma note et lui mettre un 5/5 (réservé pour mes coups de cœur uniquement) au lieu du 4/5 que je lui avais mis.

J’ai mis un temps fou à écrire cette critique (par manque de temps) et je trouve qu’elle ne rend pas assez justice au livre. Je ré-éditerais sûrement pour l’étoffer et la structurer.

En attendant, si vous souhaitez passer un très bon moment et que vous avez l’âge requis (car en effet, pas mal de scènes et langage explicites), je vous le recommande fortement !

 

 


 

english-version

 

I remember pre-ordering this book in October-November after reading The Deal and The Mistake. I couldn’t wait for it, because since the very first book I absolutely loved Dean and desperately wanted to read his story. Generally, when I’m this excited , I fear I might be disappointed as my expectations are so high. In December, I have the great surprise of receiving an ARC for this book (and I thank Elle Kennedy and her publisher for it again because this was the best gift ever !). So I dived into it right away and I couldn’t put it back until I had finished. This book was everything I expected and so much more.

The reason why I liked this book so much is because it made me feel so many things !

At the start I was completely ecstatic, I mean there was so much of Dean, Dean and Dean in all his glory. But what surprised me was Allie. I didn’t thought I would like her, she seemed a bit boring and I was afraid the character would be a bit confusing and annoying regarding the kind of relationship she had with her boyfriend BUT NO !! She was amazing ! From start to end.

Seriously, after 3 books from this author I can honestly say that Elle Kennedy has become one of my favourite author and is on my auto-buy author list. She has that special touch when it comes to making characters and stories special, it’s amazing. Not to mention her superb writing style. It has become at the point where when I read one of her books I know for sure I won’t get bored.

What makes The Score the best book of the series so far, for me (and it’s a huge thing, regarding how much I loved the 2 previous ones) is that it had more depth to it.

There was more to the characters, more to the story. I passed through so many stages reading this book : I laughed out loud so many times ! OMG the tomato soup incident, Winston…

I had a really great time. It also made me cry ! I would never have guessed… believe me. Not with this kind of books, and yet… It was surprising. It was refreshing.

I won’t say it enough, Dean DiLaurentis is perfect. So perfect. He could have been cliché but he wasn’t, that’s what made him so special.

I could rant all day about this book, the emotions in it, everything it made me feel, the perfect way it was written, the perfect dose of everything it had in it and how special it is to me now.

And now that I’m writing this review, and re-thinking of everything, I’m just going to change my rating and give it a 5 star (reserved for my « coup de coeurs »only) instead of the previous 4 I had given it.

And now I’m off to read it again…

The Score
Elle Kennedy
Année : 11 janvier 2016
rating 5sur5
Synopsis (EN)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Wallbanger (Alice Clayton) – Avis / Review

wallbanger-review-critique-laylareadsJ’ai appris par Aurélie du blog Lilisbook que Wallbanger d’Alice Clayton sortait en France le 6 Janvier 2016 ! Du coup, je me suis dis que c’était l’occasion pour une petite critique :)

J’ai lu ce livre il y a un bon moment et certains passages sont encore tout frais, c’est pour vous dire à quel point j’ai aimé ! :)

L’histoire : Wallbanger, c’est l’histoire de Caroline, une jeune et talentueuse décoratrice d’intérieur qui n’a pas sa langue dans sa poche ! Elle vient tout juste d’emménager dans un superbe appartement à San Francisco, avec son éternel compagnon, Mr Clive, le chat. Caroline a tout pour être heureuse si ce n’est le manque d’O dans sa vie (comprenez orgasme ici).

Il se trouve qu’au beau milieu de la nuit, son charmant voisin va le lui faire rappeler d’une façon des plus surprenantes. En effet, le bruit que sa tête de lit fait en cognant contre le mur de Caroline ainsi que les miaulements, fessées et autres cris d’extase féminins ne peuvent être moins expressifs. Trois nuits de suite sont assez pour que Caroline, agacée par ce boucan qui l’empêche de dormir, aille enfin frapper à la porte de son voisin pour lui faire savoir ce qu’elle pense de ses ébats sexuels.

wallbanger-critique-laylareads copy

Wallbanger est un livre juste hi-la-rant ! Alice Clayton a un humour dont je suis particulièrement fan et elle a créé dans ce bouquin, un de mes personnages féminins favoris (et il n’y en n’a pas beaucoup, croyez-moi!). Wallbanger mêle avec succès le genre chick-lit et la comédie romantique. La narration à la première personne par Caroline est un très bon choix selon moi car les monologues passionnés de ce personnage sont drôles, crus et tellement réalistes (d’un point de vue féminin) ! Les conversations interminables avec son chat, la curiosité malsaine qu’elle a à épier son voisin et ses conquêtes faisant des va-et-vient dans son appartement, la façon qu’elle a de se rassurer elle-même face à une situation qu’elle sait être mal, la manière dont elle gère des situations embarrassantes, de stress… En bref, la vie de tous les jours mais racontée par un personnage si déjanté, aux propos si délirants qui fait de Wallbanger un superbe divertissement !

Les monologues de Caroline ne sont pas la seule particularité de ce petit bijou. On retrouve également des dialogues épicés, comme on les aime, entre Caroline et son séduisant voisin Simon, le « Wallbanger » ainsi que des moments fougueux d’un timing surprenant.

Les connotations sexuelles ne manquent pas et pourtant l’évolution de l’histoire entre Caroline et Simon va être tout autre. Et c’est ce qui m’a plu. Ce couple est attachant, particulièrement Simon et l’évolution qui va se faire naturellement est romantique. J’ai trouvé ça beau.

Les personnages : Caroline, je ne le répèterai pas assez, est délirante ! J’ai beaucoup aimé son personnage. Comme je l’ai dit plus haut, je n’accroche pas souvent avec les personnages féminins, mais celui-ci est bien un de mes favoris. Elle est drôle, confiante, douée dans son travail, douée pour la cuisine. C’est une femme accomplie, qui s’assume et j’adore les femmes fortes et indépendantes ! Ajoutez-y une pointe d’humour et je suis conquise.

Simon est le meilleur bookboyfriend (lol). Sincèrement, il est parfait. Drôle, sexy, artiste, attentionné… Il fait rêver quoi.

in-love-simon-wallbanger-laylareads

Les personnages secondaires : Neil et Ryan ainsi que Sophia et Mimi sont également bien travaillés. Les filles sont aussi déjantées que Caroline (et aussi crues!) et Neil & Ryan, aussi dreamy que Simon. J’ai pas accroché plus que ça avec ces personnages mais ils ne m’ont pas gênés ne serait-ce qu’une fois.

Clive : le chat. J’étais obligée de le mentionner. Il est définitivement mon personnage préféré. Les scènes avec Clive sont à mourir de rire ! J’ai adoré chacune de ses apparitions, chacune de ses mentions. Je veux un Clive dans ma vie ! haha.

Les plus : Le gros plus de ce bouquin est, vous l’aurez compris, l’humour. Alice Clayton a des répliques auxquelles on ne s’attend pas forcément et c’est juste phénoménal ! J’ai littéralement eu de gros fous-rires en lisant Wallbanger. Certaines scènes sont à mourir de rire ! (A ne surtout pas lire dans le métro ! Personnellement, j’avais l’air d’une folle…).

laugh-out-loud-wallbanger-laylareads

Les moins : Wallbanger est un énorme coup de cœur pour moi, d’où mon 5/5. Dans cette critique ce sont mes émotions qui parlent et non la raison. Donc, si je dois être honnête, je dirais qu’objectivement, il mérite un 4/5. Vers le milieu, l’histoire s’essouffle légèrement, mais vraiment légèrement. Cependant, pas au point de devenir ennuyante.

Pour qui ? Attention : surtout pas pour les plus jeunes d’entre vous ! Ce roman est cru. Alice Clayton n’y mâche pas ses mots et il est bourré de propos explicitement (et de sous-entendus!) sexuels. Certes, très drôles, mais à éviter de lire lorsque l’on n’ a pas l’âge approprié 😉

Sinon, ce livre plaira à toutes celles qui aiment des personnages à forts caractères, les fans de comédies romantiques et à celles qui aiment rire de bon cœur, tout simplement ! :)

En résumé, Wallbanger, c’est des personnages forts, un début drôle et divertissant, une romance à la fois hot et mielleuse et une fin plus que satisfaisante et digne du reste du roman ! Un véritable anti-dépresseur.

Wallbanger
Alice Clayton
Année : 2012
rating 5sur5
Synopsis (EN)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Critique – Avis : Keep calm and love me (Catherine Kalengula)

keep-calm-and-love-me-catherine-kalengula-2015-laylareads

Une amie m’a prêté ce livre en me le décrivant comme une lecture très addictive. C’est donc avec enthousiasme que je l’ai entamé.

L’histoire : Pour résumé, il s’agit de l’histoire de Lina, une jeune romancière parisienne qui fuit sa ville natale suite à une rupture amoureuse des plus difficiles. Son ex-petit ami l’a, en effet, laissé tomber pour sa sœur. Ayant besoin d’un changement radical dans sa vie pour pouvoir tourner la page, elle décide de prendre un nouveau départ à Londres où elle espère retrouver son premier amour, Jaimee. En arrivant à Londres, cependant, tout ne se passe pas exactement comme prévu. Son vieil et minuscule appartement ainsi que son voisin aussi séduisant qu’agaçant ne faisaient pas partis du programme… Et pourtant, il faudra qu’elle fasse avec.

Vous l’aurez compris, l’histoire annonce une chick-lit, tout ce qu’il y a de plus banal. L’intrigue est là : une reprise en main de la vie de Lina, qui décide qu’un changement est nécessaire si elle veut avancer. Intéressante, bien que déjà-vu. Mais en soi, on ne s’en lasse pas. C’est le genre de livre qu’on aime car il décrit des situations réalistes, auxquelles on peut s’identifier. Il nous donne du courage, nous montre que tout est possible et que si elle peut y arriver, on y arrivera aussi.

Je sais que ce n’est pas le but de la Chick-lit, que l’histoire est surtout censée se centrer sur le personnage féminin, mais voilà, je n’ai pas pu m’empêcher d’être déçue par une romance un peu trop légère. Tout simplement parce que j’ai adoré le peu de scènes qu’on a eu entre les deux personnages principaux et que j’aurais aimé en avoir plus ! J’ai été très heureuse de voir qu’on avait eu le droit à un épilogue parce que j’avoue que je serais restée sur ma faim sinon.

Personnellement, j’ai lu ce livre juste après avoir fini le merveilleux « I’ve got your number (Titre français : Poppy Wyatt est un sacré numéro) » de Sophie Kinsella, la reine du chick-lit et j’ai tellement adoré ce livre que « Keep calm and love me » paraissait quelque peu fade en comparaison. Je n’ai pas ri pour « Keep calm and love me » comme j’ai pu rire pour le roman de Kinsella et Lina n’était pas aussi attachante ni aussi déjantée que Poppy. Et puis, j’ai trouvé l’histoire beaucoup moins entraînante et moins addictive. Je suis désolée, c’est vrai que je ne peux pas m’empêcher la comparaison.

Malgré tout, ça reste une histoire sympathique, légère et divertissante. Une lecture idéale pour un moment de détente :)

Les personnages : Lina réunit toutes les caractéristiques indispensables au personnage principal de ce genre de littérature : rêveuse, romantique, pleine d’humour et de sarcasme. Elle nous entraîne dans ses péripéties, ses questionnements sur son avenir, ses déceptions amoureuses, ses espoirs et ses rêves. C’est un personnage que j’ai trouvé quand même bien raisonnable pour de la chick-lit et plutôt réaliste, ce qui m’a plu.

Swann est un personnage très réussi ! Je trouve que c’est un beau travail de l’auteure car en général dans ce genre de littérature, on se concentre plus sur le personnage féminin et on en oublie le travail à faire sur le personnage masculin. Celui-ci doit faire rêver ! Et ce n’est pas toujours le cas dans la chick-lit. En tous cas pour ma part. C’est pour ça que je lis beaucoup plus de romance contemporaine. Ici, Catherine Kalengula nous fait le plaisir de nous offrir un séduisant irlandais, arrogant et pourtant si attachant, comme on les aime.

Pour moi ce sont les seules deux personnages qui méritent qu’on s’attarde dessus. J’ai également bien aimé les personnages secondaires mais rien d’exceptionnel.

Cependant, je dois souligner que j’ai particulièrement apprécié le timing de leurs apparitions. Jamais trop pour ne pas rendre le roman ennuyant et jamais pas assez pour lui donner quand même un certain réalisme et une certaine « profondeur ».

Les plus : J’ai aimé que Lina soit romancière et l’aspect artistique très présent du côté masculin également (Jaimee, Swann).
C’était un réel plaisir d’avoir pu voyagé non seulement en Angleterre mais également en Irlande… J’ai apprécié qu’elle détaille chaque station de métro, chaque nom de rue et chaque quartier où elle allait.
D’autres aspects réalistes que j’ai beaucoup aimé : le fait qu’elle se soit sentie plus chez elle dans un pays étranger que dans son pays natal, le fait que son ex-petit ami ne soit pas parti avec une étrangère mais avec sa propre sœur ! Qu’elle soit fan de Buffy, je pense, a permis une certaine identification auprès du lectorat féminin.
Sa relation avec son père m’a particulièrement touchée ainsi que l’histoire de Swann et de sa famille.
J’ai également adoré le point de vue interne qu’on a eu d’une relation entre auteur et éditeur.

Les moins : Je sais que c’est le parti-pris de la chick-lit, comme je l’ai mentionné plus tôt, mais voilà, je dirais une romance vraiment très légère. C’est une histoire sympathique mais qui n’a rien d’exceptionnel non plus. Après, je ne pense pas que le but de l’auteure a été de révolutionner le genre, donc je dirais que c’est un pari réussi :)

Ma scène préférée : Je ne détaillerai pas car je ne veux pas spoiler, mais… deux mots : Buffy et Angel :)

keep-calm-and-love-me-laylareads-review-critiqueKeep calm and love me
Catherine Kalengula
Année : Novembre 2015
rating 3sur5
Synopsis (EN)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Book Haul #2 : Anna and the french kiss, Lola and the boy next door & Dorothy must die

book-haul-2Je me rends compte qu’acheter des livres est devenu une véritable thérapie pour moi. Dernièrement, ce n’était pas la grande forme et en passant près du WH Smith (oui, oui, je passais par là, je n’y suis pas allée exprès :p ), j’ai décidé de me faire plaisir et m’acheter 3 livres qui étaient sur ma Wishlist !

Est-ce que vous les avez lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Anna and the french kiss :

Résumé Amazon : Fraîchement débarquée à Paris pour un an dans un prestigieux lycée, Anna, réservée et maladroite, ne connaît personne et se sent complètement perdue.
Elle donnerait cher pour retourner chez elle et retrouver ses habitudes : sa maison, sa famille, ses amies, son job dans son cinéma préféré…
Tomber sous le charme d’Etienne, un garçon totalement craquant, n’y change rien.
Celui-ci a déjà une petite amie et toutes les filles en pincent pour lui…
Mais comment ne pas y croire quand même un peu lorsqu’on a la chance de découvrir une ville aussi belle et fascinante ?
Ne dit-on pas que Paris est la capitale de l’amour ?

Lola and the boy next door :

Résumé Amazon : Lola Nolan rêve de devenir styliste. Avec Max, son copain musicien, elle vit à 100 à l’heure, et plus ses tenues sont excentriques, mieux elle se sent. Mais quand Cricket Bell, son ancien voisin, s’installe à nouveau dans la maison d’à côté après des années d’absence, Lola est troublée.
Pourtant, elle en gardait un bien mauvais souvenir. Et Cricket est si éloigné de l’univers qu’elle fréquente… Se pourrait-il qu’elle se soit trompée ? Que les concerts, les perruques et les paillettes masquent en réalité ses véritables désirs ?

Dorothy must die :

Je vous traduis le résumé anglais d’Amazon : I didn’t ask for any of this. I didn’t ask to be some kind of hero. But when your whole life gets swept up by a tornado-taking you with it-you have no choice but to go along, you know? Sure, I’ve read the books. I’ve seen the movies. I know the song about the rainbow and the happy little blue birds. But I never expected Oz to look like this. To be a place where Good Witches can’t be trusted, Wicked Witches may just be the good guys, and winged monkeys can be executed for acts of rebellion. There’s still a road of yellow brick-but even that’s crumbling. What happened? Dorothy. They say she found a way to come back to Oz. They say she seized power and the power went to her head. And now no one is safe. My name is Amy Gumm-and I’m the other girl from Kansas. I’ve been recruited by the Revolutionary Order of the Wicked. I’ve been trained to fight. And I have a mission: Remove the Tin Woodman’s heart. Steal the Scarecrow’s brain. Take the Lion’s courage. And-Dorothy must die.

Traduction : Je n’ai rien demandé. Je n’ai pas demandé à être un héro. Mais lorsque ta vie entière se retrouve sans dessus dessous par un ouragan qui t’entraîne avec lui, tu n’as pas d’autre choix que de le suivre, tu vois ? Bien sûr, j’ai lu les livres. J’ai vu les films. Je connais la chanson avec l’arc en ciel et les petits oiseaux bleus. Mais je n’aurais jamais pensé qu’Oz serait ainsi. Un endroit où on ne peut pas faire confiance aux bonnes sorcières, où les méchantes peuvent être les gentilles et les singes volants peuvent être exécutés parce qu’ils se sont rebellés. Il y a toujours la route de briques jaunes, mais même celle-ci est en train de s’écrouler. Que s’est-il passé ? Dorothy. Ils disent qu’elle a trouvé un moyen de revenir à Oz. Il disent qu’elle s’est emparé du pouvoir et qu’il lui est monté à la tête. Et depuis, personne n’est en sécurité. Mon nom est Amy Gumm et je suis l’autre fille du Kansas. J’ai été recruté par l’Ordre Révolutionnaire du mal. J’ai été entraîné au combat. Et j’ai une mission : retirer le cœur de l’homme de fer, voler le cerveau de l’épouvantail et prendre le courage du Lion. Et Dorothy doit mourir.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Bleu, blanc, rouge… #PrayforParis

 

prayforparis-laylareads-deslivrespourparis

#PrayforParis #Prayfortheworld #Bleublancrouge #deslivrespourparis

Je ne me suis pas exprimée sur le blog concernant l’effroyable évènement de vendredi 13 novembre dernier. Tout simplement car j’ai été profondément touchée et que je n’avais pas le courage de faire un article, ni l’envie et encore moins les mots…

Il est vrai que j’ai été un peu plus présente sur Instagram car quand on n’a pas les mots, au moins l’image parle d’elle-même. Aujourd’hui, en ayant fait le tag #deslivrespourparis à l’initiative de la propriétaire du blog Les lectures sucrées, je me suis rappelée à quel point il était important d’être unis. J’ai été en deuil durant le temps qu’il fallait, je n’arrivais pas à m’exprimer sur le sujet car trop douloureux et je me suis plongée dans des lectures tentant d’oublier la dure réalité de ce monde. Maintenant, c’est le moment de résister et d’être ensemble et c’est la raison pour laquelle je fais finalement cet article que j’ai longuement hésité à écrire.

Alors ce ne sera pas un article dans lequel je vais parler de mes émotions car c’est encore tout frais, mais je veux que ce soit juste un symbole de mobilisation et de soutien aux victimes de ce drame et à leurs familles. Je pense que c’est l’attitude que nous devons avoir désormais : union et soutien.

noussommesunis

Le monde ne tourne malheureusement plus rond, des innocents succombent tous les jours à des injustices et à des actes barbares, et ce, dans le monde entier. C’est vrai que lorsque ça se passe sous nos fenêtres c’est beaucoup plus dure et c’est pour cela que je suis d’autant plus touchée…ça fait très mal de voir tout ça et de se sentir impuissant alors si l’écriture d’un simple article peut aider, je le fais.

Malgré tout ce qui se passe aujourd’hui, je veux juste dire que je rêve et ai encore l’espoir d’un monde où régnera paix et amour. Et c’est le message que je souhaite véhiculer dans cet article aujourd’hui. PAIX et AMOUR. PEACE and LOVE les amis ! Je vous aime <3

#Prayfortheworld !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Critique / Review : Sincerely, Carter (Whitney G.)

sincerely-carter-review-laylareads

Okay, j’admets, je suis une fervente adoratrice des histoires d’amitié qui se transforment en amour. Mais, je dois admettre… je n’ai jamais lu quelque chose d’aussi bien dans cette catégorie. Je ne parle pas du style d’écriture (même si c’était très bien écrit), mais ce n’était pas ce qui a rendu ce livre spécial. C’est l’histoire, la perfection avec laquelle chacun des personnages a été écrit, la mignardise, la profondeur et le réalisme de chacun des moments… *soupir* (oui, je viens juste d’écrire ‘soupir’ mais je viens littéralement tout juste de refermer ce livre et je suis encore sous le coup de l’émotion).

Je sais que je ne devrais pas écrire ma critique tout juste après avoir fini ce livre parce que c’est encore trop frais et que du coup je ne vais pas être très objective mais je vais quand même le faire parce qu’un bouquin qui me fait ressentir autant de choses mérite une critique écrite avec émotion.

Carter…Carter. Carter…Je suis tombée amoureuse de Carter. Il est devenu un de mes personnages préférés avec « Ryder » de The Perfect hope (cf. mon précédent post book haul). Je ne pense pas que cette critique sera très structurée si je continue comme ça mais je vais essayer.

L’histoire est parfaite. Je n’ai pas d’autres mots. Pour faire simple, Carter et Arizona sont meilleurs amis depuis le CM1, non, le CM2… Bref, vous aurez votre réponse en lisant le livre (ou pas :p ). Ils n’ont jamais dépassé cette ligne entre amour et amitié malgré ce que tout le monde pense. Jusqu’à que… Et pour savoir ce qui se passe il faut lire le livre :) Ce que je peux vous dire par contre, c’est que j’ai adoré le fait que l’histoire soit concentrée seulement sur eux. Seulement sur Carter et Arizona. Ce qui change des séries de livres où on a pas mal de passages consacrés à d’autres couples. Là, le focus est uniquement sur eux, ce qui nous plonge dans leur histoire et c’est très agréable.

sincerely carter-laylareads

Les personnages sont… parfaits. Je suis désolée, j’en ai perdu mes mots… Vraiment. Je vous ai déjà dit à quel point j’aimais Carter donc… rien à ajouter à part que ce que j’aime chez lui est son côté protecteur, son attitude « je me fous de tout sauf d’Arizona », sa maturité (oui, Carter est mature, ça n’a pas l’air d’être le cas, mais je répète, si), son intelligence, sa loyauté…il est parfait (je vous ai déjà dit que je n’avais pas d’autres mots, désolée). Arizona était géniale aussi. Elle n’était pas le ‘garçon manqué’ ni le ‘les mecs ne me voient pas comme la fille que je suis’ type de meilleure amie et j’ai adoré cette nuance. Elle était jolie, féminine, drôle ET elle a eu son lot de petits amis.

C’était donc plus qu’addictif de lire comment leur relation évoluait. Leur relation est belle. Simplement.

J’ai aussi beaucoup aimé la mère d’Ari (et sa grande sœur ainsi que sa conversation avec Carter qui était très drôle!). John, Nicole étaient géniaux aussi.

J’ai l’impression de ne plus avoir aucun vocabulaire. Après avoir lu ce livre, j’ai juste envie d’écrire « j’ai adoré » et « j’ai aussi adoré » (je m’excuse de mon manque d’éloquence dans cet article, vraiment).

J’ai donc également apprécié… comment l’histoire a été structurée. Les flashbacks n’étaient pas brouillons comme j’avais peur qu’ils le soient (je déteste les flashbacks en temps normal). J’ai adoré la façon dont on est immergés dans leur histoire via leur emails, sms, etc.

Oh.mon.dieu. Cette histoire est tellement belle, sexy et pleine de romance. *re-soupir* (oui, vraiment). Okay, je vais arrêter là car je ne suis pas sûre d’être très claire. J’éditerais sûrement cet article quand je serais capable d’aligner une phrase de nouveau.

Xx,

L. :)

Sincerely, Carter
Whitney G
Année : 2015
rating 5sur5
Synopsis (EN)


 

english-version

Okay, so I’m a sucker for ‘best-friends turn to lovers’ stories but I must admit… I’ve never, ever read anything as good as this. I’m not talking about the writing style (it was really great) but that’s not what made that story special. It was the storyline, the perfection of each one of the characters, the cuteness, the depth, the realism of each and every moment…*sigh* (yeah, I just wrote « sigh » but I literally just put down that book, and I’m still overwhelmed).

I know I shouldn’t write my thoughts about this book at this very minute because it’s still so fresh, I’m no being really objective but I will act against my best thoughts and do it anyway because a book that made me feel so much , deserves a heartfelt review…

Carter…Carter. Carter…I’m in love with Carter. He’s at the top of my favorite hero list. Right with « Ryder » from The Perfect hope (cf. my previous book haul post). I don’t think this review will be much organized if I continue so I’ll try to make sense from now on.

The storyline is perfect. There’s no other word. To be short, Carter and Arizona have been best friend since fourth grade, nope, fifth grade… Anyway, you’ll get the answer in the story :p They’ve never crossed the line despite what everyone else think.Until… well you’ll see. What I can tell you though, is that I absolutely loved how the story was focused only on them. Only Carter and Arizona. And I admit it was really really nice. Changes from the book series where you have glimpses of other couples’ story. Here the focus is only on them and it’s good because we’re totally drown into their story.

The characters are… perfect. I’m sorry, I’m lacking words here… Seriously. I already told you about how Carter made it to the top of my list so… nothing to add except that what made me love him is his protective side, his « I-don’t-care-about-everything-but-Arizona » attitude, his maturity (yes, there is maturity in him, it doesn’t appear like that to everyone, but I repeat, yes, there is.), his intelligence, his loyalty…he’s perfect (already told you I don’t any other word, sorry). Arizona was great too. She wasn’t the ‘tomboy’ nor the ‘guys aren’t looking at me like the girl I am’  type of best-friend. She was pretty, feminine, funny AND she dated.

So it was really great to see how their relationship developped. Their relationship was beautiful. Simply.

I also loved Ari’s mom (and her older sister, her conversation with Carter was funny!). John, Nicole, they were great too.

I feel like I don’t have any vocabulary left after reading this book, I keep wanting to write ‘I loved’ and ‘I also loved’ (I apologize for my lack of eloquence in this post, seriously).

So, yeah, I also loved… how the story was structured, the flashbacks weren’t confusing, like I thought they might be (normally, I hate flashbacks). I loved how we were well into their story with all the emails, text, etc.

Oh.my.god. this story is so full of cuteness, sexiness and love. *re-sigh* (yeah , seriously). Okay I’ll stop now as I’m not sure I’m making any sense. I might edit this post later when I can think straight again.

Xx,

L. :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Critique / Review : Deux comédies romantiques par R.S. Grey

The Allure of Julian Lefray - R.S. Greythe-allure-of-dean-harper-laylareads-review

The Allure of Julian Lefray      |     The Allure of Dean Harper
R.S. Grey
rating 5sur5                                                                rating 4sur5
        Publication : Juin 2015                      Publication : Septembre 2015

Synopsis (EN)                                               Synopsis (EN)


The Allure of Julian Lefray - R.S. Grey

The Allure of Julian Lefray

Les deux livres n’ont pas encore été traduits en français. Du coup, je vous résume rapidement :)
« The Allure of Julian Lefray » raconte l’histoire de Joséphine, une blogueuse mode originaire du Texas qui débarque à New-York pour tenter de se faire sa place dans le monde impitoyable de la mode. Elle y rencontre Julian Lefray, le grand frère richissime de la talentueuse designer Lorena. Il se trouve que Julian aide Lorena à remettre son entreprise sur pied et pour cela il décide d’embaucher Joséphine…

J’ai beaucoup aimé le style d’écriture de R.S. Grey dans son précédent livre « The Design » et ses personnages très drôles. Je me souviens avoir beaucoup ri en lisant les pensées de Cammie. Mais là ! Là je dois avouer qu’elle m’a scotchée et je dois dire conquise. Joséphie, alias « Jo » Keller est juste hilarante ! Elle est vraie, authentique et elle représente si bien Mme-tout-le-monde qu’on s’identifie facilement. (Enfin, Mme-tout-le-monde avec un physique très avantageux et bien sûr qui a la chance de travailler avec un méga BG mais tout de même…). Son travail est vrai, elle bosse dur pour arriver à ses fins, son manque de confiance est tout aussi authentique, sa situation est vraie et ses factures aussi ! Ses échanges téléphoniques ou par e-mail avec sa meilleure amie Lily restée au Texas sont celles qu’on a toutes avec nos meilleures amies et j’adore la proximité que cela donne avec le personnage.

Quelques citations de Joséphine qui m’ont fait rire :

The first email, sitting right at the very top of my neglected inbox, was from Mr. Fuck-Me himself.Er, I mean, Julian Lefray.

He didn’t even know the effect those dimples had on my girly parts. One word : Ijustgotpregnant. Yeah, that’s one word.

L’apparition de Julian est comme elle est supposée être : « dreamy ». Il est décrit comme beau et élégant avec pour le coup un côté très gentleman. C’est ce qui m’a le plus plu je pense chez ce héro. Je l’ai trouvé rafraîchissant, ça changeait un peu du personnage masculin bad-boy, très cru qui veut tout de suite la mettre dans son lit. Même si je n’ai rien contre ce genre de personnage (cf. mes critiques précédentes :D) mais c’est vrai que ce petit changement fait du bien chez Julian.

On a le droit à une vraie histoire pleine de romance, une vraie amitié naissante entre ces deux personnages. Ce qui n’empêche pas la tension grandissante qu’ils essayent de nier à cause de leur relation professionnelle. Et ça, pour notre plus grand plaisir :) :

That is, us pretending to be friends while subtly eye-fucking the shit out of each other

On a également droit à des échanges pleins d’humour entre les deux. En résumé, ce livre est drôle, drôle, drôle et nous offre un couple a-do-rable ! Je le recommande à tous les amoureux de comédie romantique.


english-version

I really liked R.S. Grey’s writing style in her previous book « The Design » as well as her funny characters. I remember laughing so much while reading Cammie’s thoughts. But now ! Now, I must admit she surprised me with this book, it was a totally whole new level of hilarious, sweet and cute !

Joséphine, aka « Jo » Keller is so damn funny ! She is real, authentic and represents ordinary people so well we can identify (Well, I meant very stunning ordinary people who has the chance to work with a very good-looking man, but still…).

She works hard to achieve her goals like anybody else, she lacks self-confidence like anybody else, her situation and her debts are real too ! Her phone calls and emails with her best friend Lily who stayed in Texas are ones any ordinary girl has with her own best friend and I loved the closeness it gives us with her character.

Some quotes of Joséphine that made me laugh :

The first email, sitting right at the very top of my neglected inbox, was from Mr. Fuck-Me himself. Er, I mean, Julian Lefray.

He didn’t even know the effect those dimples had on my girly parts. One word : Ijustgotpregnant. Yeah, that’s one word.

Julian’s appearance is as its supposed to be : « dreamy ». He’s described as gorgeous and smart with this gentleman touch. That’s what I really liked about this hero. I found it refreshing, it was different from the « bad-boy » male character, who’s rough and wants the girl in his bed right now. Even if I don’t have anything against that kind of hero (you can see it from my previous reviews :D) but it’s true that this little change was good and I loved Julian.

R.S.Grey gives us a real story, full of romance, a real friendship between those two characters. That doesn’t help the growing sexual tension that they both try to surpass due to their professional relationship. And that is really entertaining :)

That is, us pretending to be friends while subtly eye-fucking the shit out of each other

The author also gives us conversations full of humor between Joséphine and Julian, but not only. To sum up, this book is fun, fun, fun and tells us a story about such an adorable couple. I recommend it to all lovers of a good romantic comedy.


the-allure-of-dean-harper-laylareads-review

The Allure of Dean Harper

« The Allure of Dean Harper » est l’histoire de Lily, la fameuse meilleure amie de Joséphine dans « The Allure of Julian Lefray » et Dean Harper, le meilleur ami de Julian. Il reprend l’histoire où on l’a laissé dans le premier livre. Lily arrive à New-York pour faire carrière dans l’industrie culinaire alors que Dean est le propriétaire de nombreux restaurants renommés. Entre ces deux forte-tête, ça s’annonce très électrique !

Pour être honnête, j’ai légèrement moins aimé ce livre que le précédent mais vraiment légèrement. Pour le coup, c’est une question de préférence. Si l’un des livres vous plait, l’autre vous plaira forcément car c’est la même recette à succès : beaucoup d’humour, de la romance, des dialogues de feu et un setting plus qu’attrayant ! La seule différence c’est que là où on trouve de la délicatesse entre Julian et Joséphine, on trouvera de la bestialité entre Lily et Dean.

J’ai donc fait des infidélités à mon personnage masculin préféré (le « bad boy ») pour le séduisant Julian Lefray. Cela n’empêche que… j’ai adoré Dean Harper !

Il est l’illustration parfaite de mon genre préféré : arrogant, bosseur, incroyablement beau et classe. Sincèrement, R.S. Grey m’a conquise à ces phrases :

Because she was a complete knockout ? No. Because she was utterly fucking up my bar.

Je suis tombée amoureuse de Dean Harper à ces quelques lignes. Je n’ai pas envie de spoiler donc je n’en dirais pas plus mais disons que j’ai aimé les réactions de l’un comme de l’autre. Elles nous surprennent d’une certaine façon et c’était agréable.

Lily quant à elle, est comme sa copine, très drôle. Elle a cependant beaucoup plus confiance en elle et n’a peur de rien ! Autant dire qu’avec deux caractères bien trempés, ça fait des étincelles entre Lily et Dean :)

Autres passages qui m’ont fait beaucoup rire 😀 :

Either I succumbed to my fate and drowned, or I got out and let Dean see my life-changing rack, thus ruining him for all future women from there on out.

She was like a villain, leaving a trail of blood and hints meant to lure me into a trap.

He is rude and opinionated and a workaholic. He has the ego of Kayne West and I hate him.

Pour finir, ce sont deux livres que j’ai tellement apprécié que je me vois bien les relire.


english-version

« The Allure of Dean Harper » tells the story of Lily, Joséphine’s best friend in « The Allure of Julian Lefray » and Dean Harper, Julian’s best friend. The story continues where we left it in the first book. Lily arrives in New-York to try and get her career started in the culinary industry while Dean is the owner of numerous renowned restaurants.

To be honest, I slightly prefered the first book, but really only slightly. It’s a matter of preferences. If you like one book, you’ll definitely like the other as it’s the same recipe for success : lots of humor, romance, spicy dialogues and a glamourous setting. The only difference is that where you have sweetness between Julian and Joséphine, you have roughness between Lily and Dean.

So I cheated on my favorite male character type by prefering the seductive Julian Lefray. But… I loved Dean Harper too !

He’s the perfect illustration of my favorite genre : arrogant, hard-working, unbelievably smart and good-looking. Sincerely, R.S. Grey had me at this in this book :

Because she was a complete knockout ? No. Because she was utterly fucking up my bar.

That’s when I fell in love with Dean Harper’s character. I don’t want to spoil so I won’t say more but let’s say I loved every reaction, be it Dean’s or Lily’s. In a way, they surprise us and it was enjoyable.

About Lily, she’s, like her friend, really funny. However she’s so much more confident and nothing scares her ! She speaks for herself and doesn’t take shit from anyone. I loved that about her. She goes for what she wants. It’s a great chemistry between those two strong-headed characters :)

Other moments that made me laugh 😀 :

Either I succumbed to my fate and drowned, or I got out and let Dean see my life-changing rack, thus ruining him for all future women from there on out.

She was like a villain, leaving a trail of blood and hints meant to lure me into a trap.

He is rude and opinionated and a workaholic. He has the ego of Kayne West and I hate him.

To conclude, I appreciated those two books so much that I know I might re-read them.


Did you read the books ? What did you think ? :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Book Haul #1

Follow my blog with Bloglovin
Book Haul

Aujourd’hui, j’ai décidé de faire un post #BookHaul étant donné que je viens tout juste d’ajouter 19 livres à ma PAL sur Goodreads… J’étais sur le point de prendre mon Kindle et d’appuyer sur le fatidique bouton « Acheter en un clic« , qui est, -il faut l’avouer- une douce incitation à l’achat. Je me sens toute légère et comblée en ayant acquis un nouveau livre et ce n’est qu’à la fin du mois que je me rends vraiment compte que j’ai excessivement dépassé mon budget culture… Tout ça pour dire que cette fois, j’ai réfléchi à 2 fois avant de succomber et me suis souvenue que j’avais déjà fait un excès il y a pas si longtemps…

Après une journée « déprimante » (cf. mon post Instagram d’il y a un peu plus de 2 semaines…) -(il pleuvait quoi, j’avais juste besoin d’apaiser ma conscience avec une bonne excuse pour pouvoir craquer et m’acheter des livres hihi…). Je me suis donc rendue à WH Smith France et après 1 bonne heure, suis ressortie avec 6 bouquins.

Conclusion, en prenant ma Kindle, je me suis stoppée deux minutes et ai fait un pacte avec moi-même : Pas d’achat d’e-book  tant que je n’ai pas fini ces 6 bouquins (+ 1 de mes achats précédents : « To all the boys I’ve loved before » de Jenny Han).

!!!!! J'y arriverais !!!!!

!!!!! J’y arriverais !!!!!

Bref, donc je récapitule mes achats dans cet article pour m’aider à programmer mes prochaines lectures (et surtout me motiver) :

Obsession in Death  (J.D. Robb)
Chaos in Death & Possession in Death (J.D. Robb)

Le genre romance, chick-lit est ce que je lis le plus, mais j’aime également beaucoup le genre crime. Depuis très longtemps, j’ai voulu m’essayer aux livres de J.D. Robb (le nom de plume de Nora Roberts pour le genre crime). J’aime beaucoup cet auteur, son style d’ériture, son univers, bref tout. J’ai hâte d’entamer ces bouquins et je pense que pour Halloween ils seront parfaits :)

Dark Witch (Nora Roberts)

Comme dit au dessus, j’adore Nora Roberts et Dark Witch est le premier tome d’une série que j’ai voulu entamer il y a longtemps. Lorsque je l’ai vu chez WH Smith, j’ai pas hésité une seconde ! La preuve que j’adore cet auteur, elle a écrit :

The Perfect Hope (Nora Roberts) <3 qui est mon livre préféré et le tome 3 de la série « The Inn Boonsboro » en VO et « L’hôtel des souvenirs » en version FR. J’aime énormément ce bouquin car il regroupe un peu de tous les genres que j’affectionne : beaucoup de romance, un peu de fantastique, un peu d’histoire… Il ne pouvait que me plaire. Je l’ai d’abord lu en format Kindle et n’ai pas pu m’empêcher de me le procurer en version papier tellement il est beau ! Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai lu ce roman. Tout y était parfait et je ne m’en lasse pas ! Pour dire, j’ai voulu écrire une critique de ce bouquin depuis la première fois où je l’ai refermé mais impossible de trouver l’inspiration. Il y a tellement de choses à dire dessus, tellement d’aspects à décortiquer, admirer… J’ai peur de ne pas lui rendre justice je pense… :)

Hein pas vrai qu'il est beau ? :)

Hein pas vrai qu’il est beau ? :)

The Selection (Kiera Cass) : Ce young adult a tellement fait parler de lui (notamment sur Instagram), un peu comme le phénomène autour de Fangirl ou After qu’il fallait que je me le procure pour me faire ma propre opinion.

The Hunger Games (Suzanne Collins) : Must-read que j’ai commencé ! (Enfin… je sais…)

20151024_154948

Voici mon récapitulatif. Je commence donc par The Hunger Games. Je le poursuis par ? Aucune idée. J’ai hâte de tous les lire. Les J.D. Robb peut-être ? Qu’en pensez-vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 2